Sécurité
Accueil
Infos dernière minute
Je me présente
Alpinisme
Escalade plaisir
Randonnée pédestre
Ski de randonnée
Ski alpinisme
Expéditions (textes)
Album photos
Liens utiles
Règles de sécurité

Ces dernières années, en raison des conditions climatiques défavorables, les glaciers sont devenus beaucoup plus dangereux. D'ailleurs, certains itinéraires qui étaient encore empruntés régulièrement il n'y a pas si longtemps sont aujourd'hui impraticables. Dès lors, il est impératif de reconsidérer certaines habitudes ou comportements dès que l'on envisage une course dans un environnement de haute montagne et plus particulièrement sur un glacier.

Préparation de la course :

Pour la planification, voir sous la rubrique "Ski de randonnée".

Comportement :

Contrairement à l'alpinisme d'été, il est très fréquent que l'on ne s'encorde pas sur un glacier lors des courses à skis, du moins sur les itinéraires fréquemment parcourus ou connus comme étant peu ou pas crevassés. Cependant, quelques précautions s'imposent :

  • S'équiper du baudrier ou du cuissard avant de s'engager sur le glacier (il n'est pas évident de les enfiler lorsque l'on est coincé dans une crevasse !!!).
  • Avoir quelques cordelettes et mousquetons à portée de mains.
  • Sur un glacier très crevassé prévoir à l'avance une cordelette pour l'auto sauvetage (pédale).
  • A la montée, lorsque l'on doit faire sa trace sur un glacier que l'on ne connaît pas il est impératif de s'encorder. On marche corde tendue. Exemples :

2 personnes sur 1 corde prévoir au minimum 18  à 20 mètres entre chacun (toute la longueur de corde si nécessaire).

3 à 4 personnes prévoir au minimum 12 à 15 mètres entre chacun pour une corde de 50 mètres.

  • A la montée sur un itinéraire fréquemment parcouru mais visiblement crevassé, ne pas hésiter à s'encorder par sécurité. Un pont de neige peut céder après des centaines de passages. Autre avantage, il n'y a plus besoin de porter la corde !!!
  • A la descente, si la visibilité est mauvaise (brouillard) sur le glacier, obligation de s'encorder. A relever qu'il est intéressant de s'y exercer une fois ou l'autre, car descendre en étant encordés n'est pas évident. On se fait très vite des ennemis !!!
  • Lors de la planification de la course, ne pas hésiter à se renseigner auprès de personnes compétentes (guides, gardiens de cabanes)  sur l'état des glaciers, sur les  conditions d'un passage-clé, etc...

Conseils :

Conduire un course en haute montagne implique certaines connaissances et une bonne technique de base, notamment :

les nœuds pour s'encorder correctement, assurer et poser des assurages,  procéder à un sauvetage (mouflage), l'utilisation du piolet, cramponner, les manœuvres de corde, poser correctement une vis à glace etc...

Si vous débutez en ski alpinisme et que vous souhaitez découvrir par vous-même les nombreux itinéraires qui jalonnent nos Alpes avec plaisir, il est vivement recommandé de suivre un cours de formation en haute montagne organisé par le Club Alpin Suisse, généralement sur une semaine, ceci en collaboration avec des guides de haute montagne.

 
© 2011