Sécurité
Accueil
Infos dernière minute
Je me présente
Alpinisme
Escalade plaisir
Randonnée pédestre
Ski de randonnée
Ski alpinisme
Expéditions (textes)
Album photos
Liens utiles

 La randonnée pédestre en sécurité

Autant le dire sans ambiguïté, la randonnée pédestre en montagne est avec l'alpinisme l'activité où l'on dénombre chaque année le plus d'accidents mortels , soit environ 30 % des cas, toutes activités alpines confondues. En comparaison, avec un taux de 4 %, l'escalade plaisir est une activité sûre, d'autant plus que sur les quatre derniers cas mortels recensés dans cette discipline, trois se sont produits dans des écoles d'escalade (erreur de manipulation), alors que dans  le quatrième la personne n'était pas assurée !!!

Bien souvent, la "montagne à vaches" est considérée à tort comme peu dangereuse. Bercés par des images idylliques et le chant de sonnailles, beaucoup s'engagent sur des sentiers escarpés sans être équipés correctement. Il est vrai que parfois la sensation du vide ou du vertige n'est pas aussi présente que lors d'une escalade, mais une simple glissade dans une pente herbeuse peut se terminer tragiquement.

Afin de parcourir nos montagnes avec plaisir et de jouir de belles journées en toute sécurité, il est nécessaire de préparer son excursion à la maison et de bien observer les conditions météorologiques durant les derniers  jours qui la précèdent.  Certains passages faciles par temps sec peuvent s'avérer très dangereux lorsqu'ils sont mouillés ou boueux (en tenir compte lors de la planification).

Lors du choix de l'itinéraire, déterminer la cotation de la difficulté, puis la comparer à l'aide du tableau intitulé "Cotation CAS des randonnées" qui figure en principe dans les nouveaux guides du CAS.  Les degrés de difficulté s'échelonnent de T1 (Randonnée) à T6 (Itinéraire alpin difficile). Il a été admis que T6 correspondait à une course d'alpinisme facile, ce qui nécessite un équipement ainsi que des connaissances alpines adéquates. Le niveau doit être basé sur celui de la personne la plus faible ou la moins expérimentée.

En fonction du parcours et des conditions,  prévoir l'équipement et le matériel indispensables. A relever que seuls les itinéraires cotés T1 (balisage  jaune aux normes de la Fédération Suisse de Tourisme Pédestre  ne nécessitent aucun équipement particulier et peuvent être parcourus en baskets et sans carte.

Pour toutes les autres cotations :

de T2 à T4 = chaussures de marche et matériel d'orientation (carte, boussole, altimètre), bâtons ou piolet selon conditions.

de T5 à T6 = chaussures de montagne, éventuellement piolet, corde, voire les crampons.

Attention, la manipulation correcte d'une corde et la pose des assurages requièrent des connaissances. Une corde mal utilisée peut s'avérer plus dangereuse que de progresser sans corde !!!

Le Club Alpin Suisse propose divers cours relatifs à la conduite de randonnées pédestres ou de randonnées alpines; ainsi que des cours consacrés à l'orientation, à l'utilisation du GPS ou aux premiers secours. Je ne puis que vous les recommander.

© 2011